Paul Argoud

IBM Modèle M « best keyboard ever »

A l’exception du (bon) clavier Logitech MX Keys que j’utilise lorsque je suis en déplacement, c’est l’original, illustre, massif et imposant IBM Modèle M qui trône sur mon bureau. Maintes fois qualifié de « best keyboard ever » par les puristes, je ne vais revenir ni sur ses incroyables bucklings springs, ni sur les innombrables qualités qui ont forgé la légende de ce clavier hors-pair 😍

Ce clavier ayant été introduit en 1984, vous n’aurez évidemment aucun mal à trouver de très nombreux articles, tests, vidéos… à son sujet. Sachez tout de même que vous trouverez beaucoup de sujets intéressants sur geekhack, le forum (anglophone) des passionnés de clavier 😎 Les plus bricoleurs trouveront même de quoi largement modifier leur périphérique de saisie préféré : installation d’un rétroéclairage, d’un port USB, d’un module bluetooth ou que sais-je encore ?! 👽

Maintenant, place à quelques remarques en vrac pour ceux qui seraient intéressés par l’achat de ce clavier 🤩

En premier lieu, bien qu’il s’agisse d’un clavier à interrupteurs mécaniques, l’expérience de frappe procurée par les bucklings springs n’est en rien similaire à celle des (répandus) commutateurs à bascule de type Cherry MX.

D’autre part, malgré les décennies écoulées, il s’agit d’un matériel plutôt increvable avec ses près de 2.5kg sur la balance… assurez-vous donc de disposer d’un espace de travail en rapport. Au passage, ses dimensions ne sont pas en reste : 49 x 22 x 5 centimètres 🚛

Sachez qu’aucun IBM Modèle M original ne dispose de touche « Windows » ; probablement parce qu’à cette époque IBM privilégie « son » OS/2 et non Microsoft Windows 👊 Sachez néanmoins qu’il existe plusieurs solutions pour simuler la touche Windows sur d’anciens claviers.


Nativement, la liaison avec l’ordinateur se fait bien sûr de manière filaire. A ma connaissance, jusqu’en 1993, le câble (SDL vers PS/2 ou DIN circulaire 5-pins male 180°) est détachable ; il sera ensuite remplacé par un plat non détachable. Ainsi, pour connecter ce clavier à (la carte mère d’) un ordinateur récent, il faudra soit :

Les deux solutions sont techniquement très proches, le câble SDL vers USB ne faisant généralement qu’intégrer le circuit de conversion (PS/2 vers USB) dans le moulage de la prise USB.


Enfin, sachez que d’anciens employés de Lexmark et IBM ont acheté la licence (l’outillage et les droits de conception du buckling spring) puis fondé Unicomp

Ainsi, ceux qui souhaitent vivre l’expérience de frappe de l’IBM original mais sans le côté authentique (et quelque peu rustique, admettons-le), pourront par exemple se tourner vers le New Model M. Comptez généralement plus de 155€ avec les frais de port ; ce qui reste souvent beaucoup moins qu’un Modèle M original 🤐

Concerning Unicomp, I think it’s a pity that the company doesn’t take more advantage of its acquisitions (especially in terms of patents and tooling) to propose models even more in line with our time and technological evolutions. I think that bluetooth and usb-c technologies should be considered as well as the possibility of offering LED backlighting (even single color, even fixed). On the other hand, aesthetically, it is regrettable not to be able to order a New Model M (for example) in white with all white keys. In any case, I am ready to spend more to enjoy the best of both worlds 🤗

Ceci étant dit, à vos claviers ! 💥

Laisser un commentaire